Répartition géographique et représentation des hommes et des femmes à la CPI

In Uncategorized by Robin

La semaine dernière, Women’s Initiatives for Gender Justice a publié une étude qui présente un compte rendu sur les questions de la représentation des hommes et des femmes et de la répartition géographique du personnel du Greffe de la Cour pénale internationale (CPI), plus particulièrement dans le cadre du projet ReVision restructurant cet organe de la Cour. L’ étude révèle notamment que: il y a eu une diminution du nombre de femmes occupant des postes de moyenne à haute responsabilité au sein du Greffe depuis juillet 2012; il n’y a pas de femmes aux postes de chef de division au sein du Greffe ; les femmes occupant des postes d’administrateurs sont isolées dans des postes de moyen niveau; aucune femme ne participe aux réunions de gestionnaires au cours desquelles les politiques clés et les questions opérationnelles et institutionnelles sont abordées.

Notre étude révèle aussi que la région Afrique et les ressortissants des États de cette région seraient disproportionnellement affectés par le projet ReVision restructurant le Greffe avec la suppression prévue de 36 % des postes d’administrateur de cette région (neuf des 25 postes d’administrateur au Greffe sont remplis par des ressortissants des États de la région Afrique). Il s’agit de la proportion la plus importante de postes d’administrateur affectés par le projet ReVision.

Peu après sa prise de fonction en mai 2013, le Greffier de la CPI, Herman von Hebel a lancé le projet ReVision pour restructurer le Greffe dans son ensemble, y compris dans les secteurs de service. Le Greffe gère les aspects administratifs et de soutien de la Cour et emploie plus de 550 membres du personnel dans des postes généraux et d’administrateurs. Selon l’Article 43 du Statut de Rome, le Greffe est responsable des aspects non judiciaires de l’administration et du service de la Cour, et le Greffier est le responsable principal de l’administration de la Cour et exerce ses fonctions sous l’autorité du Président de la Cour.

En juillet 2015, suite aux inquiétudes exprimées par les Etats Parties de la région Afrique, le Greffe a publié deux Q&A (Questions et réponses) traitant de la représentation équitable des hommes et des femmes, la répartition géographique et informant les Etats Parties de la suppression de 113 postes dont 42 postes d’administrateurs dans le cadre du projet ReVision.

Lire l’ étude de Women’s Initiatives sur la répartition géographique et de genre du personnel au sein du Greffe de la CPI

Photo of the ICC